Simplifier pour durer

Icône

Le développement durable simplifié

Consommer durablement: de trop nombreuses questions

Dans son ouvrage La consommation écologique, Ezzedine El Mestiri illustre sans le vouloir mon propos. Voici le questionnement qu’il propose pour une consommation durable:

Comment consommer des produits sains porteurs de valeurs pour le respect de l’humain et la sauvegarde de l’environnement? Savons-nous si un achat correspond toujours à un besoin? Et comment nous débarrassons-nous des éventuels déchets engendrés par l’usage de ce que nous avons acheté? Avant de choisir un produit, avons-nous examiné son cycle de vie au niveau de la production? Les composants du produit sont-ils inoffensifs? Sont-ils issus de matières renouvelables ou de matières recyclées? Le procédé de fabrication respecte-t-il des critères environnementaux, sociaux et éthiques? Concernant sa distribution: où a-t-il été fabriqué? Où et comment peut-on se le procurer? Comment est-il emballé? L’emballage est-il consigné? Recyclable? Quel est le mode d’emploi de ce produit? Son utilisation a-t-elle des effets sur l’environnement et la santé? Implique-t-elle la consommation d’autres ressources? En fin de vie, peut-on réutiliser ce produit autrement? Existe-t-il une filière de recyclage? Combien coûte son élimination?

Autant de questions pertinentes, certes, mais on s’y perd, non? Comment peut-on imaginer un consommateur se rendre dans son supermarché et se poser cette batterie de questions pour chaque produit qu’il compte acheter? Tout cela risque d’entraîner un certain découragement et le consommateur pourrait faire le choix d’abandonner l’idée de « consommation durable ».

Je propose de réduire ce long questionnement à 3 questions simples, qui me paraissent centrales:

  1. Ai-je vraiment besoin de ce produit? Sans doute la question la plus importante pour consommer durablement: s’en tenir à ce dont on a vraiment besoin!
  2. Comment est-emballé le produit? Cela permet de réduire les déchets. Combien de packaging inutiles ai-je vu jusqu’à présent, avec le carton qui emballe le plastique qui emballe les emballages individuels?!
  3. D’où vient le produit? Si le produit vient de très loin (et que donc il entraîné une grosse production de CO2), il est judicieux de s’en passer.

En se posant ces trois questions, je suis convaincu que l’on peut consommer de manière plus responsable et durable, sans pour autant passer des heures et des heures dans les magasins!

Classé dans:Consommation

One Response

  1. […] Consommer durablement: de trop nombreuses questions « Simplifier pour durer simplifierpourdurer.wordpress.com/2009/09/11/consommer-durablement-de-trop-nombreuses-questions – view page – cached Dans son ouvrage La consommation écologique, Ezzedine El Mestiri illustre sans le vouloir mon propos. Voici le questionnement qu’il propose pour une consommation durable: — From the page […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
%d blogueurs aiment cette page :