Simplifier pour durer

Icône

Le développement durable simplifié

Réparer pour consommer moins

Combien de fois avez-vous pensé « C’est cassé, je vais le jeter et en acheter un autre. »? J’avoue que pour ma part ça m’arrive souvent. Et si au lieu de jeter un objet déficient, vous essayiez de le réparer? Il est vrai que l’on a tendance à ne pas y penser car beaucoup d’objets que nous possédons sont compliqués et nécessitent une technologie de pointe, et nous n’avons pas les compétences pour les réparer.

Mais nombreuses sont les choses que nous avons qui pourraient être réparées, de manière simple. Comme recoudre un habit décousu ou recoller un objet cassé. Lorsque nous réparons quelque chose plutôt que de le jeter :

  • On évite d’en ajouter à la masse immense de déchets que nous produisons quotidiennement,
  • On n’achète seulement ce dont on a besoin pour réparer,
  • On économise de l’argent,
  • On garde des objets qui font partie de notre histoire personnelle.

Pensez-y la prochaine fois!

Classé dans:Consommation

7 Responses

  1. Cyrille dit :

    Est-ce que le secteur de la réparation ne sera pas amené à se développer à l’avenir ?
    Si c’est le cas, il pourrait être une source de nouveaux emplois.

  2. Julien dit :

    Se développer…ou se populariser! Il me semble qu’il reste encore passablement d’endroits où l’on peut faire réparer ses affaires, mais ils sont méconnus. Pour ma part, je dois faire réparer une fermeture-éclair, mais je n’ai strictement aucune idée de où je peux faire faire ça!

    Cela dit, il est certain qu’un marché est à développer! Avec des réparateurs bien sûr, mais pourquoi pas aussi des « formateurs en réparation » (comme ces cours de cuisine que l’on peut prendre), des services à domicile, des magasins spécialisés et tout le corollaire d' »écrivains » et de blogueurs qui iraient avec. D’ailleurs, existe-t-il déjà ce genre de blog?

  3. Cyrille dit :

    Peut être chez le couturier du coin ?
    Il existe pas mal de blog de récup et aussi des réseaux qui répareentdes objets (déchets des particuliers) et les remettent en vente. C’est notamment le cas, en France, d’Emmaus ou des recycleries ou de l’association Envie.
    Une fois n’est pas coutume, je vais aussi faire de la pub, mais sur consoglobe, il y a aussi des ordinateurs issus de la recup (par les Ateliers du bocage) qui sont remis en vente.

  4. Julien dit :

    Chez le couturier, ça ne fait pas de doutes, mais mon problème est : où est-il?! Il faut vraiment que je m’attèle à ce genre de recherche!

  5. […] This post was mentioned on Twitter by Julien Goy, Cyrille Lacroix. Cyrille Lacroix said: A découvrir sur des blogs amis. Réparer pr consommer moins http://bit.ly/1PpSJM et l'ecobuage, bonne pratique ou pas ? http://bit.ly/2LEcRr […]

  6. Line M. dit :

    C’est l’essence de bien des philosophies et écoles de méditation : être présent. Vivre ici et maintenant. Ce que la Bhagavad-Gîtâ appelle la non-action. Il y a celui qui agit selon son être, qui agit selon son dharma, dont l,action coule de source sans effort comem une rivière, et il y a la personne qui est dans le faire et qu’on peut représenter simplement par la mouche du coche. La personne qui est dans l’être est ce que les psychologues appellent «groundée» : en prise avec le réel… Votre réflexion est des plus intéressantes.

  7. Julien dit :

    Merci Line pour votre commentaire! J’avoue avoir une connaissance encore limitée dans bien des philosophies, mais je suis persuadé qu’il y a là une idée à creuser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
%d blogueurs aiment cette page :