Simplifier pour durer

Icône

Le développement durable simplifié

17 leçons que l’on peut apprendre du jazz et du zen

J’avoue être un très grand fan de Garr Reynolds. Je lis régulièrement son blog et j’ai dévoré son ouvrage Presentation Zen. Il a publié une liste de plusieurs leçons que l’on peut apprendre du jazz et du zen, ses deux passions, que je trouve vraiment très intéressante. Il n’en fallait pas plus pour que je la traduise et la modifie à peine:

  1. Dans la structure, il y a de la liberté et de la spontanéité.
  2. Les contraintes et les limites peuvent être libératrices.
  3. Ne jamais forcer, toujours être naturel.
  4. « It’s not about you. »
  5. Ecouter plus que parler.
  6. Ne parler que lorsqu’on a quelque chose à dire, et de la façon la plus économe possible.
  7. Votre approche peut être directe et subtile à la fois.
  8. La peur est naturelle (et humaine), mais il faut savoir la dépasser.
  9. Les erreurs peuvent arriver, il ne faut pas s’inquiéter de ça.
  10. La technique est importante, mais ce n’est pas le plus important.
  11. Rire, sourire si on en a envie – pourquoi pas ?
  12. Partager avec les autres, contribuer.
  13. La simplicité est superbe, bien que difficile à obtenir.
  14. Le vide et le silence sont des éléments-clés de l’expression.
  15. Si tu penses le maîtriser, tu es déjà en train d’amorcer ta régression.
  16. Toujours apprendre, toujours apprendre, toujours apprendre.
  17. La curiosité est notre plus grand don, il faut la nourrir (chez soi et chez les autres).

Ces leçons peuvent s’appliquer à notre vie de tous les jours, et nombreuses sont celles pour lesquelles ont peu établir un lien avec le développement durable. J’ai passé en italique celles que je trouve les plus judicieuses. Et vous?

Classé dans:Personnel, Principes

3 Responses

  1. Cyrille dit :

    J’avais aussi entendu d’un maître tibétain qu’il ne fallait pas seulement penser la pratique, du zen ou de la méditation par exemple, ce que l’on fait souvent en occident, mais aussi pratiquer…
    Pour les maîtres, chaque moment de la vie est une occasion de pratiquer, une file d’attente, un trajet en bus mais c’est certain qu’il est plus facile de pratiquer fasse au soleil avec un beau paysage de montagne devant soi…

  2. Julien dit :

    Merci pour ce commentaire intéressant Cyrille! J’imagine que oui, il faut pratiquer aussi souvent que possible. Mais comme tu le fais entendre, ce ne doit pas être évident de le faire dans toutes les situations. Il faut peut-être déjà avoir une certaine expérience pour le faire dans le train ou au bureau!

  3. […] durable et de la responsabilité sociale. J’ai l’habitude de dire que les contraintes et les limites peuvent être libératrices, et je dirais que c’est le cas y compris pour la recherche […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
%d blogueurs aiment cette page :