Simplifier pour durer

Icône

Le développement durable simplifié

Commencer avec « Pourquoi? »

La question que nous nous posons au moment de lancer un projet est – en général – la suivante: je veux faire quoi? Ensuite, après ce « quoi? » vient le « comment? », et on peut dès lors se lancer dans le projet.

C’est le cas notamment des projets de développement durable. Qu’ils soient de type personnel ou à l’échelle d’une organisation (on parlera dans ce cas plus volontiers de « responsabilité sociale d’entreprise »). Nombre d’entre nous suivent cette réflexion: je veux réduire ma consommation d’énergie (quoi?), et pour cela je vais installer des panneaux solaires (comment?).

Loin de moi l’idée de dévaloriser ce genre de démarche. Mais je pense – à l’image de Simon Sinek – que l’on peut faire mieux. Il faut selon moi avoir une réelle stratégie au niveau du développement durable. Un « business case pour le développement durable » dirait-on dans une organisation. Cette stratégie, c’est le « pourquoi?« . Pourquoi je veux faire du développement durable? Pourquoi je veux réduire mon impact écologique? etc.

Il faut à mon avis donner du sens à la démarche que l’on entreprend. Ce sens peut prendre plusieurs formes: économiser de l’argent, se sentir bien, prendre ses responsabilités en tant qu’individu, etc. Mais je crois qu’indépendamment de ce qu’on fait et de comment on le fait, il est primordial de savoir pourquoi on le fait.

Classé dans:Personnel, Principes

4 Responses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Julien Goy and Michel-F. Tétrault, Cyrille Lacroix. Cyrille Lacroix said: RT @Juliengoy: Commencer avec "Pourquoi?": http://wp.me/pB67B-9O […]

  2. Armand dit :

    Cher Julien,
    Tu as pris un très mauvais exemple!
    Les panneaux photovoltaïques sont à base de silicium.
    Si le silicium est abondant dans la nature, le purifier nécessite plein d’énergie, c’est à dire la production d’électricité du panneau pendant plus de vingt ans.
    Si certains s’équipent, c’est grâce aux subsides du gouvernement, car la durée de vie (hors casse, fabrication, batteries et nettoyages périodiques) n’est que de 30 ans.
    Je pense que l’énergie économisée, dans la plupart des cas, est celle qu’on ne consomme pas.
    Amitiés

  3. Cyrille dit :

    Bonjour Armand,
    je suis d’accord avec vous : l’énergie économisée est celle que l’on consomme pas !
    Par contre, je ne rejoins pas votre avis au niveau du bilan énergétique des panneaux photovoltaïques.
    Avec une durée de vie de 30 ans, un système photovoltaïque va produire de l’électricité sans aucune pollution pendant près de 90% de sa vie.
    Voir données sur le site ci-après :
    http://www.outilssolaires.com/pv/prin-bilan.htm

  4. Julien dit :

    Merci à tous deux pour vos commentaires! Armand, je me rends compte en effet que mon exemple est mauvais. Ou plutôt l’ai-je mal formulé: j’aurais dû écrire « réduire ma consommation d’énergies fossiles » par exemple. J’ai voulu aller trop vite sur cet exemple, car ce n’était pas central par rapport à ce que je voulais dire, et j’ai fait une erreur! Heureux de voir que j’ai des lecteurs attentifs!
    Merci aussi à Cyrille pour ce lien intéressant. L’empreinte écologique d’un produit est toujours quelque chose d’à la fois passionnant et très difficile à effectuer. Et il est utile de se rappeler que même un produit écologique a un coût énergétique qui se doit d’être pris en compte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
%d blogueurs aiment cette page :