Simplifier pour durer

Icône

Le développement durable simplifié

Consommation minimaliste: divertissements et loisirs

Après une longue pause due à l’armée et à la Coupe du Monde, je reprends ma série d’articles sur mon expérience de consommation minimaliste. A cette occasion, j’aimerais revenir sur l’aspect des loisirs et des divertissements.

Cette expérience a en effet été une vraie chance de réfléchir à ma consommation d’énergie (et à ma consommation tout court) dans le cadre de mes loisirs. J’avoue que jusque là, je n’y avais pas beaucoup pensé. C’est peut-être les côtés loisir, amusement, moments agréables qui ont fait que je ne m’y suis jamais attardé: je fais quelque chose de sympa, ça ne peut pas être mauvais pour l’environnement! Mais c’est loin d’être le cas à vrai dire!

Je me suis donc efforcé de bannir les loisirs consommant de l’électricité. J’aurais aimé supprimer complètement l’usage de la télévision, mais je n’y suis pas parvenu. J’ai regardé au cours de ce mois d’avril, en tout et pour tout, 6 heures de télévision/DVD. Jamais seul, il est vrai, c’était une sorte de « co-visionnage »! C’est d’ailleurs de là qu’est venu le problème: si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais pu me passer complètement de télévision et DVD. Mais j’ai parfois été « obligé » de me mettre devant l’écran. Là encore, il s’agira de revenir sur cet aspect dans la partie « Social ».

Toutefois, n’ayant pas la télévision – j’ai l’appareil, mais il n’est pas relié au câble ou à un satellite – j’ai tout de même pu me limiter passablement. J’ai par ailleurs complètement supprimé l’usage des jeux vidéos, alors que je peux en être un grand consommateur. J’aime beaucoup jouer! Je pense que c’est important, et que ça permet de développer certains aspects de sa personnalité.

La solution a donc été pour moi de m’orienter vers les jeux de société! S’il ne fait pas de doute qu’ils entraînent une certaine consommation d’énergie (production, acheminement dans les points de vente, etc.), ils n’en consomment pas lors de leur utilisation. Ce à la différence d’autres loisirs tels que jeux vidéos, films, séance cinéma, etc. Je ne peux donc que recommander d’y jouer de temps à autres! Je ferai d’ailleurs un article à ce propos.

Les loisirs en extérieur ont bien sûr pris une grande place dans cette expérience. Promenades, course à pied, vélo, football…je me suis efforcé d’aller dehors un maximum, d’autant que la météo s’y prêtait! Attention à une chose: il se peut que la pratique de tels loisirs entraîne un déplacement en voiture. Aller au terrain de foot, aller à la montagne ou en forêt n’est pas toujours chose aisée. J’ai pour ma part la chance d’habiter à la campagne, à 10 minutes à pied du lac et au pied du Jura, j’ai donc tout ou presque à disposition. J’ai donc pu faire en sorte de toujours m’y rendre par des moyens écologiques.

Retour à l’intérieur pour finir, j’ai aussi pris une décision un peu extrême. Pour être cohérent avec ma décision de ne pas utiliser d’appareil électriques pour mes divertissements, j’ai aussi pris la décision de ne pas écouter de musique sur ma chaîne stéréo. Moi qui ai l’habitude de baigner dans la musique, j’avoue que ça a été très dur! Peut-être trop. Comme je l’ai déjà dit, avoir une attitude orientée vers le développement durable ne doit pas être perçu comme une contrainte, mais comme quelque chose allant de soi et agréable.

En définitive, je peux dire que cet aspect des divertissements et loisirs était un des plus durs à gérer, avec l’aspect social. Car s’il est vrai qu’un aspect tel que les transports est assez « froid » et impersonnel, l’aspect des divertissement et loisirs fait appel à des émotions, des sentiments. Dès lors, il est très dur d’accepter de s’en priver – et d’en priver les autres – ou de s’astreindre à des restrictions. Supprimer les loisirs n’est évidemment pas une bonne solution, mais je crois que l’on se doit de les repenser. Au moment de choisir un film à aller voir au cinéma, on peut par exemple choisir de se limiter au choix offert par le cinéma le plus proche ou tout au moins par un cinéma auquel on peut accéder en transports publics. On peut aussi essayer de s’orienter vers des loisirs n’impliquant pas ou peu de consommation d’énergie. Bref, je pense que le domaine des loisirs doit être pensé non pas en termes de suppression, mais bien plutôt en termes de modification et de recherche d’alternatives!

Classé dans:Consommation, Minimaliste, Personnel

6 Responses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Julien Goy, Cyrille Lacroix. Cyrille Lacroix said: RT @Juliengoy: Consommation minimaliste: divertissements et loisirs: http://wp.me/pB67B-9Y […]

  2. Aurelien dit :

    Je vois pas du tout l’intérêt de te priver des plaisirs les plus simples de la vie (écouter de la musique, regarder un bon film).

    Bien sur que le développement durable est important mais bon si on pousse ton raisonnement à l’extrême on arrête de respirer pour économiser l’air🙂

  3. Julien dit :

    Le but était justement de chercher l’extrême, pendant un mois, afin de mieux me rendre compte de ce qui est indispensable et ce qui ne l’est pas.

    Certains plaisirs ne doivent pas être supprimés, comme la musique par exemple, mais d’autre peuvent l’être. Dans mon article sur les repas par exemple (https://simplifierpourdurer.wordpress.com/2010/05/10/consommation-minimaliste-les-repas/), j’explique qu’il m’a été difficile – pendant les premiers jours – de ne pas m’acheter un coca ou un ice-tea l’après-midi. Mais petit à petit, j’ai appris à m’en passer et l’eau du robinet me convient très bien! Ce qui ne m’empêche pas de boire un petit coca de temps en temps!

  4. Cyrille dit :

    Bonjour Julien,
    Je comprend la remarque d’Aurélien car on associe souvent « développement durable » ou « préservation de l’environnement » avec la notion de contrainte.
    Pourtant, nous devons plutôt arriver à faire rimer ces termes avec plaisir ou opportunité, ce que tu as d’ailleurs mentionné dans ton article « avoir une attitude orientée vers le développement durable ne doit pas être perçu comme une contrainte, mais comme quelque chose allant de soi et agréable ».
    S’agissant d’une expérimentation, le but était de déterminer ce qui était faisable et ce qui ne l’était pas. Et au final, on voit que sur certains points (jeux vidéos), tu as parfaitement atteint l’objectif et réussi à faire rimer plaisir et consommation minimaliste.

  5. Armand dit :

    Cher Julien,
    Je ne suis pas un écologiste, mais un vieil avare.
    Pour les déplacements dans les environs, j’ai revendu ma voiture, et pris un abonnement pour les transports en commun.
    Par contre, j’ai un raccordement Internet et un vieil ordinateur: mon confort de vie n’a pas à souffrir.
    J’ai bien isolé ma demeure il y a vingt-cinq ans: laine de roche, régulation de l’arrivée d’air dans la maison pour éviter l’humidité, chaudière à haut rendement…
    Partir en vacances, quel que soit le moyen de transport choisi, n’est plus à l’ordre du jour.
    Comme tu vois, la protection de nos ressources naturelles peut aller de pair avec des économies!
    Par contre, je déteste les gaspillages: Fermer des centrales nucléaires, les remplacer par des centrales thermiques et acheter des droits de pollution aux pays émergents (qui pollueront donc davantage) en compensation est tout à fait stupide.
    Amitiés

  6. Julien dit :

    Merci Armand pour ces infos et bienvenue!

    Encore trop peu nombreux sont les gens qui voient dans la prise d’initiatives orientée développement durable principalement des coûts (argent, temps,qualité de vie, etc.) et non des opportunités. On devrait vraiment laisser la parole à des gens comme toi, qui peuvent témoigner de ce genre d’expérience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
%d blogueurs aiment cette page :