Simplifier pour durer

Icône

Le développement durable simplifié

Singing in the rain!

En relation avec mon précédent article, je souhaitais revenir sur l’aspect de la douche. Prendre une douche courte est vraiment quelque chose de simple et de durable. Je ne peux que vous inciter à le faire.

Le faire d’accord, mais comment? Il n’est pas toujours facile de se rendre compte si l’on est en train de prendre une douche trop longue ou pas. Surtout si l’on apprécie d’être sous l’eau!

Une solution simple, qui se décline sous deux volets, et que je vous présente ici:

  1. Au moment de rentrer dans votre douche, lancez une chanson sur votre chaîne hi-fi/ordinateur/etc. Lorsqu’elle se termine, il faut fermer les robinets! Vous trouverez une petite sélection sympathique de chansons ici! Votre douche durera ainsi entre 3 et 4 minutes.
  2. Chantez vous-même une chanson! Cette option a un avantage sur la précédente, dans le sens où elle n’implique pas de consommation d’énergie via l’appareil de lecture de musique que vous pourriez utiliser.

D’autres suggestions?

Publicités

Classé dans:Consommation, Economie d'énergie

Consommation minimaliste: fin de l’expérience

Le mois de Mai est arrivé, et avec lui la fin de mon expérience de consommation minimaliste! Autant vous dire que je ne suis pas mécontent! Il est vrai que je suis parfois allé trop loin dans les contraintes que je me suis imposé. J’ai de ce fait parfois perçu cette expérience comme vraiment…contraignante!

Cela ne signifie pas que je vais tout laisser tomber, au contraire! Ce qui s’est avéré être de l’ordre de la contrainte va devoir être pensé, repensé. Mais j’ai aussi eu beaucoup d’intérêt et de plaisir par rapport à de très nombreux aspects de ce projet!

Pour la suite, je vais bien sûr m’efforcer de faire un compte-rendu des plus détaillé de mon expérience! Je vais consacrer un article par domaine (repas, transports, loisirs/divertissements, hygiène, social). Je vais encore y ajouter un article de synthèse générale, ainsi que deux articles présentant deux outils que j’ai créés au cours de cette expérience. Enfin, je publierai un article sur le site Consommer Durable.

Les questions et commentaires sont bien sûr les bienvenus!

Classé dans:Consommation, Economie d'énergie, Minimaliste, Personnel

Consommation minimaliste: être durable et rester civilisé?

Après 2 semaines d’expérience (à lire ici aussi), il est temps de faire un petit bilan intermédiaire. Le moment est particulièrement bien choisi, car ces 2 premières semaines ont été variées: une semaine de vacances et une semaine de travail. Je présente ce petit bilan sous forme de texte « libre ». Je serai plus exhaustif et plus précis, avec notamment des chiffres, lors du bilan final.

La question qui se pose très clairement est celle évoquée dans le titre: comment puis-je minimiser mon impact, ma consommation, etc. tout en vivant dans le XXIe siècle? En effet, l’expérience serait aisée si je décidais de vivre en ermite, sur une île déserte. Mais sachant que je dois mener une vie normale, c’est nettement plus problématique.

Le premier constat est que l’on peut clairement parler de « Slow Life »: je fais moins de choses, je vais moins loin, etc. Je devais par exemple – le week-end passé – aller acheter un cadeau d’anniversaire pour mon père (un des rares achats que je me permets pour ce mois d’avril). Ce que je voulais se trouvait dans un magasin bien précis, lui-même situé dans un centre commercial précis. Centre commercial se trouvant à 12 minutes de scooter de chez moi. En temps normal, je n’aurais pas pris beaucoup de temps pour réaliser cet achat. Lire le reste de cette entrée »

Classé dans:Consommation, Economie d'énergie, Minimaliste, Personnel

Consommation minimaliste: kick-off!

Comme promis dans un article précédent, je lance pour ce mois d’avril une expérience de consommation minimaliste. Il s’agira pour moi de réduire au maximum ma consommation, afin d’être plus « durable ».

Vous aurez sans doute noté que par rapport au dernier article, le titre est passé de « Consommation 0 » à « Consommation minimaliste ». Le premier titre était plus « catchy », mais pouvait s’avérer trompeur: il ne s’agit pas pour moi de ne rien consommer, mais de consommer le moins possible. Je ne voudrais pas induire en erreur les lecteurs. La transparence va être au centre de cette expérience, autant l’être dans le titre déjà!

Pour mener à bien cette expérience, je vais me concentrer sur 5 domaines:

  1. Repas
  2. Transports
  3. Loisirs/divertissements
  4. Hygiène
  5. Social

Je devrais être le plus « développement durable » possible, c’est-à-dire équilibrer les dimensions économique, environnementale et sociale. Je ferai le « reporting » de l’expérience en deux fois. Une première fois mi-avril, pour donner mon ressenti; et une seconde fois à la fin du mois.

Tout comme ce fut déjà le cas pour le premier article, je profiterai très volontiers de vos suggestions!

Classé dans:Consommation, Economie d'énergie, Minimaliste, Personnel

Réduire son utilisation d’internet

Le 1er avril, je « fêterai » mes 2 mois sans connexion internet à la maison. Que les choses soient claires dès le départ, c’est un anniversaire bien involontaire! Différents malentendus avec ma propriétaire ont fait que je me suis retrouvé sans connexion depuis le 1er février. J’ai depuis réglé le problème et serai à nouveau connecté dès le 6 avril.

Expérience involontaire donc, mais qui n’en a pas moins été très instructive. Voici le petit retour que je peux donner à ce sujet:

Points positifs:

  • Consommation d’énergie en nette baisse. Je n’ai pas les chiffres exactes, mais je sais que je n’ai quasiment jamais utilisé mon ordinateur une fois de retour chez moi, soit trois fois en 60 jours. Je n’en avais donc pas vraiment besoin…
  • Economies d’argent. Puisque je n’ai pas payé d’abonnement pendant 2 mois! Soit une économie de deux fois CHF 50.-

Points négatifs:

  • Il est difficile de travailler sans internet. J’ai donc dû avancer mes projets personnels (blog, football, etc.) au bureau, quitte à y rester plus longtemps.
  • Les mails urgents arrivent aussi après 19h00. Sans Smartphone, le fait de ne pas avoir accès à son courrier peut devenir problématique.

En définitive, je peux dire que d’un point de vue environnemental et économique, ça a été une très bonne expérience. D’un point de vue social, le bilan est plutôt mitigé: il faut avoir un Smartphone et ne pas avoir peur de rester au bureau au-delà des heures habituelles!

La conclusion principale étant – selon moi – que je peux très bien me passer d’allumer systématiquement mon ordinateur lorsque je rentre chez moi. Je vais par conséquent me fixer comme objectif de ne le faire que deux fois dans la semaine (lundi au vendredi), et donc garder trois jours « internet-free »!

Classé dans:Economie d'énergie, Minimaliste

Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.